Non classifié(e)

Rencontre avec une petite danseuse Miao

Aujourd’hui, découvrez ce qui se passe lorsqu’une marraine et sa filleule se découvrent pour la première fois.
“Nous étions quatre, parties de Hong Kong en train pour rejoindre les grandes montagnes Miao. C’était mon deuxième voyage à Danian et l’arrivée, après la traversée par bac de la rivière, m’a donné ce même sentiment enchanteur de “bout du monde”.

Nous y étions ! Accueil chaleureux de Stéphanie et Ruben de Couleurs de Chine, ainsi que de l’équipe Pays Miao, toujours aux petits soins pour ses visiteurs.

Au cours de nos visites dans les villages et les écoles, j’ai retrouvé avec émotion ces rapports humains joyeux, spontanés et généreux, passant pour moi par ce langage universel : échanges de sourires, de rires, de regards et de gestes.

Une des principales raisons qui me ramenaient à Danian était de faire la connaissance de notre deuxième filleule, Huiru, dix ans, en deuxième année à l’école primaire de Danian. Ce moment tant attendu s’est passé un après-midi, sous la bienveillance de Stéphanie qui a assuré la traduction des échanges, le langage des sourires n’y suffisant plus… Grâce à sa présence rassurante, les premiers contacts, naturellement un peu timides de part et d’autre, ont vite laissé place au plaisir de faire connaissance. Nous avons feuilleté ensemble le livre de coloriage Montagnes de Couleurs que je lui avais apporté, un beau sourire se dessinait sur son visage, c’était gagné ! Nous avons parlé, Huiru a ouvert ses autres petits cadeaux.

Au cours de nos échanges, Huiru m’a confié qu’elle faisait de la danse, je lui ai demandé si elle voudrait bien nous montrer quelques pas. Très spontanément elle s’est levée, les yeux pétillants, pour nous présenter une petite chorégraphie, mélange de danse traditionnelle et moderne. Nous étions très impressionnés. C’était son cadeau à elle.

L’heure était arrivée pour Huiru de retourner à l’école pour terminer sa journée de classe. Je l’ai raccompagnée jusqu’à la cour de récréation, nous nous sommes dit au revoir, en chinois, puis elle est allée retrouver ses amis.

C’était une belle rencontre, un moment partagé très sympathique et très touchant. Huiru est une petite fille pleine de vie, et je lui souhaite de réussir dans sa scolarité et dans ses projets futurs.”